Actualités générales

Assises de l’entrepreneuriat

Les Assises de l’entrepreneuriat ont pour objectif de favoriser l’esprit d’entreprendre en France afin de doubler le nombre de création d’entreprises de croissance sur le territoire d’ici à cinq ans. Issues du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, présenté le 6 novembre 2012 par le Gouvernement, elles réunissent les institutions, les entreprises ainsi que les organisations syndicales et patronales. Neuf groupes de travail sont chargés de réfléchir, chacun sur une thématique propre, à des propositions de mesures qui permettront d’atteindre l’objectif qui leur est fixé.

Ces propositions mèneront à la mise en place d’un programme d’action national, qui sera présenté lors de la clôture des Assises de l’entrepreneuriat, en avril prochain.

J’ai été sollicité par Madame Fleur Pellerin, Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, pour animer avec Christian Nibourel, Président d’Accenture France, le neuvième groupe de travail sur "Inventer l’entreprise du futur". J’animerai mon premier groupe de travail ce vendredi.

L’objectif principal de ce groupe, résolument prospectif, consistera, à partir d’un état des lieux des évolutions technologiques et sociétales prévisibles, à identifier les principales tendances émergentes des modes de production, d’imaginer leurs applications dans tous les aspects de l’entreprise, mais aussi de la société, d’envisager les mutations qu’elles peuvent engendrer. Le groupe devra en particulier :

- Engager une réflexion prospective sur la nature des technologies qui seront mobilisées à l’horizon 2020-2025 par les entreprises. Il pourra s’appuyer sur divers travaux de prospective préexistants, en particulier la veille technologique réalisée par le réseau scientifique des Ambassades de France à l’étranger : un benchmark international sur les technologies de pointe et la façon dont les pays étrangers se préparent aux changement du monde industriel sera opportun ;

- Envisager leurs impacts sur la gouvernance, l’organisation, le fonctionnement et le management de la chaîne de valeur et de production des entreprises ;

- Envisager les évolutions sociales, sociétales et réglementaires qui accompagneront ces mouvements ;

- Etudier comment mieux diffuser les outils numériques à toutes les étapes de la chaîne de production et de distribution ;

- S’interroger sur les moyens d’assurer une meilleure diffusion des compétences liées à l’usage des nouvelles technologies.